Artiste du mois d'octobre | Yael Maimon

Félicitations à notre artiste du mois d’octobre, Yael Maimon! Elle a été finaliste au 30e concours d’art annuel du magazine The Artist’s . Son tableau, inspiré d’un conte de fées, One Way Ticket to Wonderland , est ci-dessous. Continuez à faire défiler pour voir ce que Maimon a à dire sur l’art et la vie.

Ashkelon, Israël ~ www.yaelmaimon.com

Billet aller simple au pays des merveilles (pastel, 16x22) de Yael Maimon

Billet aller simple au pays des merveilles (pastel, 16 × 22) de Yael Maimon

One Way Ticket au pays des merveilles fait partie d’une nouvelle série sur laquelle je travaille, intitulée «Il était une fois». Il s’agit d’une série magique et figurative inspirée des fables, des contes de fées et d’autres genres de littérature pour enfants. Quand j’étais enfant, j’aimais dessiner des images à partir de livres pour enfants; Je le fais encore. Mon personnage préféré a toujours été Alice (au pays des merveilles). Dans ce portrait d’Alice, j’ai essayé de capturer son état émotionnel dans une réalité chaotique. Alice se retrouve dans un monde régi par le non-sens et le chaos, un monde effrayant. J’aime l’esprit d’Alice, essayant de se frayer un chemin ou de se frayer un chemin dans cet étrange monde à moitié fou. Bien qu’elle se trouve souvent perdue et frustrée, elle continue d’avancer, essayant de faire face aux défis et de faire face à des situations impossibles.

J’ai travaillé sur cette peinture dans un après-midi d’or. Le plus grand défi de cette peinture était de capturer la véritable essence d’Alice tout en donnant ma propre interprétation à son personnage. J’ai travaillé et travaillé sur son visage jusqu’à obtenir exactement l’expression que je voulais. Un autre défi était de créer la bonne ambiance et le sens du drame et du mystère. J’aime mettre en scène quelque chose d’inhabituel et d’inattendu. Ainsi, dans mes peintures, je prends parfois ce personnage fantastique et la place dans une situation moderne telle qu’un paysage urbain.

En utilisant ma photo de référence pour la direction générale, j’ai planifié mon thème, la composition et la plage de valeurs. Ensuite, j’ai dessiné directement sur une surface Sennelier La Carte avec du charbon de vigne. Après avoir fait le croquis, j’ai sauté avec des pastels. Je travaille habituellement sur le tableau, mais sur ce tableau, j’ai d’abord peint Alice, puis j’ai travaillé sur le fond pour finalement retravailler l’expression d’Alice. La création de forts contrastes a renforcé l’audace des couleurs et le sens du drame. Quand j’ai eu le sentiment d’avoir capturé cette magie d’Alice, j’ai juste apporté quelques touches finales, en ajustant les bords et en ajoutant des traits de pastel ici et là pour augmenter le rythme visuel de la peinture. Je veux que mes téléspectateurs ressentent la magie et entrent dans un monde d’émerveillement. Je veux aussi réveiller l’enfant à l’intérieur d’eux.

Je peins dans divers médias, dont l’huile, le pastel et l’aquarelle. Bien que fondées sur le réalisme, mes peintures sont souvent de nature expressionniste. Je travaille avec beaucoup de passion, d’imagination et d’intuition.

Mon objectif futur est de continuer à rêver des rêves impossibles, puis d’aller de l’avant et de les réaliser.

Si vous souhaitez avoir la chance d’être présenté comme artiste du mois, coup de projecteur sur un concours dans le magazine de l’Artiste, etc., cliquez ici pour inscrire votre travail à l’un de nos concours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 1 =