Février 2015 Artiste du mois | Chris Ann Ambery

Félicitations à notre artiste du mois de février, Chris Ann Ambery! Elle a été finaliste au concours artistique annuel du magazine The Artist’s . Sa peinture, Joyous Dance , est ci-dessous. Continuez à faire défiler pour voir ce que Ambery a à dire sur l’art et la vie.

Smithtown, NY ~ www.chrisannambery.com

Joyous Dance (sérigraphie, 30x22)

Joyous Dance (sérigraphie, 30 × 22)

Beaucoup de mes premiers souvenirs d’enfance sont centrés sur la création de choses. Je me souviens facilement de nombreux dessins et peintures que j’ai réalisés dans mon enfance. Je me suis concentré sur l’art au lycée, j’ai obtenu mon baccalauréat en illustration à la Parsons School of Design et étudié avec David Passalaqua à l’école de dessin et d’illustration Passalaqua. J’avais mis ma carrière professionnelle en suspens afin d’élever ma famille, mais grâce aux encouragements de mes étudiants lors de mes cours de dessin, d’aquarelle et de peinture, je poursuis actuellement une maîtrise en gravure à LIU Post.

Je me considère comme un artiste multidisciplinaire travaillant dans les domaines de la peinture, de l’aquarelle, de la gravure et de l’installation. J’aime explorer de nombreux médiums, les mélanger et les utiliser de manière non traditionnelle. Mon travail est à la fois figuratif et abstrait. Pour Joyous Dance , ma fille qui est danseuse m’a inspiré. J’étais fasciné par les formes qui se formaient alors qu’elle et les autres danseurs se déplaçaient sur la scène en vous entraînant dans l’espace, créant des couches de mouvements transparents et fugaces, se transformant parfois en un seul.

La plupart de mes travaux commencent par le dessin. Je pense de mes mains et développe des idées dans mon carnet de croquis. Je préfère travailler de la vie, mais comme ce n’est pas toujours possible, je vais travailler à partir d’une combinaison de photos et de vidéos. Je suis toujours attiré par les couleurs vives et intenses et combine souvent la forme et le trait pour créer une dimension. Une fois que j’ai développé une idée, je la décompose en couches pour créer le sérigraphie et expérimenter avec la couleur et l’opacité de la forme. Pour Joyous Dance , chaque couche était une surprise. Je me suis tellement amusé à créer les différentes couches de formes et de lignes opaques et transparentes. À l’origine, je n’avais qu’une couche de trait, mais cela n’allait pas, j’en ai ajouté une autre et tout à coup, l’image a commencé à bouger.

Parfois, il me faudra des mois pour développer l’image et l’idée, parfois une heure environ. Les processus d’impression ne sont généralement pas aussi immédiats que le dessin. Cette pièce est née d’une série d’expériences. il s’est développé au cours de quelques semaines et a été le début d’un travail plus vaste.

L’art n’est pas créé dans le vide. Il y a eu beaucoup de gens dans ma vie qui m’ont encouragé et inspiré. Cependant, je voudrais tout particulièrement remercier: ma famille de m’avoir toujours encouragée et soutenue même quand ils ne comprennent pas ce que je fais; David Passalaqua pour m’avoir appris à dessiner et surtout à être mon propre artiste; Seung Lee et les professeurs de LIU Post pour leur inspiration et leurs conseils; et surtout Rick Mills pour m’avoir initié à la gravure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × deux =