Pastel Portraits: Demo de Gwenneth Barth-White

Dans ses portraits au pastel, Gwenneth Barth-White s’appuie sur les nuances délicates et la riche sensualité du pastel stratifié, comme le montre cette démonstration étape par étape.

Croquis de valeur du charbon de bois Barth-White

1. Croquis de valeur du charbon de bois

1. Croquis de la valeur du charbon de bois:

Le soleil se couche bas et projette un faisceau d’or rouge sur mon modèle depuis la fenêtre. Je suis folle de cette situation de lumière dans les portraits au pastel et fais un petit croquis au fusain pour voir comment cet arrangement fonctionnerait comme une peinture. Je photographie la scène rapidement.

2-Barth-White-pastel-portraits-demo

2. Etude de la couleur

2. Étude de couleur

Ensuite, un petit croquis au pastel comme étude de la couleur est en ordre. Que ce soit pour créer des portraits au pastel, des natures mortes ou des paysages, je dois déterminer qu’un contraste entre des couleurs complémentaires chaudes et froides fonctionnera dans la pièce.

3-Barth-White-pastel-portraits-demo

3. Dessin de la valeur pastel

3. Dessin valeur pastel

Après avoir visionné les études, je suis toujours excité par ce que je vois, alors je décide de m’engager! Sur le Pastelmat blanc de Clairfontaine monté sur Gatorboard, je dessine la scène puis je la dessine avec plus de précision, laissant beaucoup de place autour de ma composition pour pouvoir la changer à volonté. J’aime décomposer l’essence de mes portraits au pastel, car cela crée un sentiment d’intimité avec le sujet. J’utilise un crayon pastel Caran d’Ache du brun le plus foncé, ainsi que le bord du crayon brun grisâtre le plus foncé de Rembrandt. Il est essentiel d’établir des valeurs au début d’une pièce, car c’est le fondement d’une peinture.

4-Barth-White-pastel-portraits-demo

4. lavage à l’alcool

4. lavage à l’alcool

Ensuite, un lavis d’alcool imbibé d’une brosse à poils pousse ces pigments dans le papier afin que la surface soit complètement réceptive aux pigments supplémentaires lorsque je commence par la couleur.

5-Barth-White-pastel-portraits-demo

5. Commencer la couleur

5. Commencer la couleur

Je commence à appliquer la couleur avec les pastels Rembrandt et Girault, en mélangeant légèrement cette couche et en l’insérant dans le papier avec un crayon pastel. J’évite de toucher le papier à tout moment et je mélange tout avec le crayon, un bâtonnet de pastel ou un morceau de styromousse.

6-Barth-White-pastel-portraits-demo

6. modèle

6. modèle

J’essaie un maximum de pigments (Pastelmat le tient étonnamment bien), en utilisant maintenant Girault et Unisons, mélangés ou non avec un crayon ou un stick pastel. Comme pour les huiles, beaucoup de pigments rendent le modelage au pastel particulièrement délicieux.

6-Barth-White-pastel-portraits-demo

7. Expérience sur une photo

7. Expérience sur une photo

C’est un moment pour prendre des décisions. Je me rends compte que ce tableau ne peut être qu’une valeur ou une pièce de couleur. Je suis pris au dépourvu et je suis vraiment malheureux. Je photographie donc le morceau (comme le montre l’image 7) et en imprime quelques copies sur du papier photo mat, au format pastel. Sur ces copies, j’essaye des contrastes de couleurs prononcés (Nope) et des neutres sombres (mortels). Travailler sur de petites photos de vos portraits au pastel vous donne la liberté d’essayer des variations tout en conservant la peinture fraîche.

8-Barth-White-pastel-portraits-demo

8. Maximiser le contraste

8. Maximiser le contraste

Je décide de choisir un contraste maximal, en simplifiant l’arrière-plan avec des tons foncés (mais en les nourrissant de verts, de violets et de bleus froids) et en maximisant la lumière dorée que j’avais adorée. Mais comment puis-je faire vibrer la lumière du soleil? Chacun de mes portraits au pastel est un mystère qui nécessite un arsenal de techniques à résoudre. Je tache des oranges et des jaunes très douces de Schmincke et de Terry Ludwig ultra-douces dans la chemise et le cou, en les mélangeant juste un peu. C’est incroyablement amusant.

9. Lay in Final Lights

9-Greg-pastel de Barth-White

9. “Greg” (pastel sur papier, 7 × 13) de Gwenneth Barth-White

Faire ressortir ces dernières lumières avec un pastel Schminke produit un de ces sentiments vraiment formidables. Je me force à m’arrêter avant que le tableau ne devienne trop étroit. Greg (ci-dessus) est terminé.

Voir plus de portraits de pastels par des artistes notables

  • Lisez l’article sur Gwenneth-Barth White dans le numéro de janvier-février 2015 de The Artist’s Magazine (disponible le 6 novembre 2014).
  • Galerie Ned Mueller
  • Galerie Alain Picard ; Alain Picard (aperçu de son DVD)
  • Galerie ZL Feng
  • Galerie Ellen Eagle

PLUS DE RESSOURCES POUR LES ARTISTES

  • Regardez des ateliers d’art à la demande sur artistmagazine.TV.
  • Obtenez un accès illimité à plus de 100 livres d’instructions d’art.
  • S%C3%A9minaires” en ligne pour artistes de talent>
  • Apprenez à peindre et à dessiner avec des téléchargements, des livres, des vidéos et plus encore de North Light Shop .
  • Abonnez-vous” au magazine de l>
  • Inscrivez-vous” au bulletin de votre r d et t un num gratuit du magazine l> .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux + deux =