Qu'est-ce qu'un point focal dans l'art et en avez-vous besoin?

Le point central de l’art est l’un des concepts les plus importants à apprendre en tant qu’artiste.

C’est un point d’intérêt clé de votre peinture sur lequel vous souhaitez attirer l’attention. Ce devrait être votre point le plus intéressant dans la peinture.

Avez-vous besoin d’un point focal?

Il n’est pas essentiel que vous ayez un point focal pour votre peinture, mais cela est certainement recommandé, surtout si vous débutez. Si vous n’avez pas de point focal, vous courez le risque que votre peinture n’ait pas de véritable direction ou but.

Cela étant dit, il n’existe pas de règles absolues dans l’art. Par conséquent, si vous souhaitez peindre sans aucun point central, c’est parfait.

On pourrait soutenir dans certaines peintures de Claude Monet qu’il n’y a pas de point focal particulier, mais que le tableau dans son ensemble est le point focal. Dans ce cas, il est essentiel qu’il y ait suffisamment d’harmonie et de petits points d’intérêt tout au long du tableau, ce dont Monet était un maître.

Claude Monet, Irises In Monet's Garden, 1900
Claude Monet, Iris dans le jardin de Monet, 1900
Claude Monet, Rouen Cathedral, The Portal, Morning Fog, 1894
Claude Monet, cathédrale de Rouen, le portail, brouillard du matin, 1894

Combien de points focaux pouvez-vous avoir dans une peinture?

Vous n’êtes pas limité à un seul point central. Certaines peintures ont jusqu’à quatre points focaux de même importance. Cependant, différents points focaux rivalisent pour attirer l’attention, je vous suggère donc de garder les choses simples et de vous limiter à un ou deux points focaux dans vos peintures.

Si vous avez plusieurs points focaux, vous devriez alors envisager d’en faire l’un de vos points focaux principaux, puis d’utiliser les autres comme accents. De cette façon, vous limitez le nombre de points d’attention entre les points focaux.

Si vous avez deux points focaux de force similaire ou égale, vous risquez de ne pas savoir où regarder dans votre peinture.

Le pouvoir relatif de votre point focal

Votre point central est aussi important que vous le permettez d’être en relation avec le reste de votre peinture.

Par exemple, imaginons que vous peignez un paysage marin et que votre tableau se concentre sur un petit bateau de pêche sur lequel un vieil homme et son fils pêchent.

Si la zone entourant le bateau de pêche n’est autre que le calme d’une mer ouverte, votre centre de gravité sera puissant (car il n’est pas en concurrence pour attirer l’attention). Par contre, si le bateau est situé à proximité d’une jetée de pêcheurs en activité, soudain, votre point focal (le bateau de pêche) semble manquer de puissance, car il fait maintenant concurrence à l’embarcadère en activité pour attirer l’attention ( et éventuellement perdre).

C’est l’importance de la relativité. La relativité est un concept extrêmement puissant en peinture que beaucoup semblent négliger. Au lieu de toujours essayer de rendre votre point focal plus actif et intéressant, vous pouvez lui donner le pouvoir de rendre le reste de la peinture peu attrayant en comparaison.

Où placer votre point focal?

Le positionnement de votre point focal par rapport au reste de la peinture est une décision importante. Vous devez vous demander…

“Où est-ce que je veux que les gens regardent dans ma peinture?”

Souhaitez-vous que les gens regardent les coins inférieurs de votre peinture? Probablement pas.

Le positionnement optimal de votre point focal se situe autour du centre de votre peinture, mais pas directement au centre (ce n’est cependant pas une règle stricte). Un point focal qui est placé directement au centre d’un tableau peut paraître non naturel. Un positionnement décentré est généralement considéré comme beaucoup plus naturel.

Parcourons maintenant quelques tableaux de maître et localisons le ou les points focaux.

Ilya Repin, Unexpected Visitors, 1884-1888
Ilya Repin, visiteurs inattendus, 1884-1888

Dans ce magnifique tableau d’Ilya Repin, le point central semble se situer autour de notre coin supérieur gauche, là où se trouve «l’homme inattendu». Il semble également y avoir un certain nombre de points focaux secondaires, tels que les enfants à notre droite.

Ilya Repin, Portrait Of Leo Tolstoy, 1887
Ilya Repin, Portrait de Léon Tolstoï, 1887

Voici un autre tableau d’Ilya Repin. Le point focal évident est le visage des sujets. Le livre que tient le sujet semble être un foyer secondaire, ce qui contraste fortement avec les couleurs chaudes du visage du sujet.

John Singer Sargent, A Dinner Table at Night, 1884
John Singer Sargent, Une table de dîner la nuit, 1884

Dans ce tableau de John Singer Sargent, le point central évident est celui des femmes assises. Mais votre attention peut également être attirée sur les trois lampes rouges situées autour de la pièce dans une disposition triangulaire attrayante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × trois =